Skip to content

Journée Canoë/Kayak

PS : Il y a beaucoup de photos pour votre plaisir des yeux :)

Samedi passé, le rendez-vous était pris : 9 heures on décolle !
Mais pour où ? pour quoi ? avec qui ?

C’était dans la semaine qui précédait. Benoit m’avait proposé ainsi qu’à Marion d’aller faire du canoë/kayak. Tous les deux nous avons dit : « Oui ». Et je l’en remercie encore pour sa proposition. Nous sommes finalement parti à cinq : Marion, Tommy, Gérard, Benoit et moi.

En réalité, nous n’avons pas décollé à 9 heures. Samedi, c’est le lendemain du Méga-Show ! Marion avait une gueule de bois et Benoit a mis plus de temps à arriver que prévu. Finalement, c’est aux environs de 10h30 que nous sommes tous dans la voiture des parents de Benoit en direction pour Shediac, la ville du homard.


Petit arrêt pour acheter des trucs à se restaurer : saucisse, eau, fromage, pomme, … et des pattes d’ours.
C’est un goûter répandu chez les enfants canadiens. Si une mère n’achète pas au moins une fois cela à son enfant, il paraitrait qu’il s’agit d’une mauvaise mère. J’en ai gouté et … cela ne vaut pas le détour. Désolé, mes amis canadiens.

On arrive quelques minutes plus tard, à la maison de Benoit. On rencontre ses parents. On prépare les affaires avec les bons conseils des parents (ils ont plus d’expérience que nous). Et après avoir un peu discuté, on s’en va sur les coups de 11h30.

Gérard

Tommy

Devant le canoë avec les parents de Benoit

On prend le temps de s’accoutumer avec le canoë. Au bout d’une vingtaine de minutes (on n’avance pas vite), plus de bruits de la ville ne parvient à nos oreilles. On se retrouve en pleine nature.

Marion, Gérard et Tommy dans le canoë

On s’arrête au bout d’une bonne heure de pagaie pour aller marcher dans les bois.

Prise d'altitude

Vue depuis la rive

Vue de la forêt

Petite construction en bois pour les vélos

Benoit et Tommy en hauteur

Benoit en pleine concentration et Tommy qui manque de se faire mal

Benoit et Tommy en pleine concentration

L'homme des cavernes

On retourne au kayak et canoë : certains par le même chemin, d’autres par la rivière (en se faisant mal aux pieds). Après cela, on va se faire un feu pour manger nos saucisses dans la nature.

Après l'effort, le réconfort

Merci Ben !

Une petite bêbêtte

Moi, homme, moi avoir faim !

À table !

De bonnes braises

Après avoir bien mangé et nettoyé notre endroit, on repart en direction de la maison. Maintenant, le courant est avec nous. Cela va un peu plus rapidement sauf si le vent va à notre encontre (là le courant n’est pas assez fort).

On est reparti

Petit essai pour Marion

Benoit et Tommy pensent que l’eau est suffisamment chaude pour s’y baigner. Ils trouvent aussi de quoi jouer sur le bord de l’eau : des cailloux.

L'eau est chaude. Profitons-en.

Lancée de caillou

Au secours ! Venez me chercher !

Pendant notre retour, Tommy a repris le kayak. Il prenait un malin plaisir à foncer sur le canoë. Malheureusement pour lui, armé de mon mousse jaune (telle une frite), je l’ai pourfendu et il s’est renversé. Heureusement pour lui, il a su sortir et se remettre dans son kayak (mais mouillé).

On remonte toutes les affaires à la maison où l’on aperçoit les quatre chats de la maison.

Gratte moi là !

Les parents à Benoit


Benoit nous invite à reprendre la voiture pour aller chercher à manger pour le soir. Qu’allons-nous manger ?

Du homard !

Gros homard de 90 ans et 24 livres environ

Un homard bleu !


Comme on ne va pas que manger du homard, Marion nous propose de faire une soupe à l’oignon. On s’y met (presque tous).

Pour commencer une soupe à l'oignon

La soupe finie et digérée, on s’attaque à notre bestiole. La mienne fait un peu plus de 2 livres (environ 900g). On le mange sans sauce et à la main. On peut juste s’aider d’une pince pour casser les grosses pattes. Tout le reste se fait naturellement.

Et maintenant, au homard !

Ca se mange ?

Faut pas que je fasse de tâche.

L'homard à Benoit

Mon homard de 2 livres (+- 900gr)

Pour les parents, du blé d'inde

Finalement, on rentrera au campus vers les 21h30. Ce fut une grosse journée récréative qui valait la peine !